Colourpoint

Colourpoint, ou Colorpoint est le nom donné dans les standards d'élevage félins à un type de coloration du pelage de certains chats aux extrémités plus foncées, comme le Chat siamois.



Catégories :

Robe de chat - Chat - Felis - Felinae - Félidé

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • La couleur noire en colourpoint est appelée seal point.... Il faut un œil averti pour distinguer, un chat à robe colourpoint avec silver d'un autre à robe... (source : chats-british-shorthair)
  • Le persan colourpoint est un chat à poils longs.... Points colorés : Ils sont les mêmes que pour le siamois, c'est-à-dire le masque et les oreilles, ... (source : felinophile)
Colourpoint
Sous-article d'un taxon biologique
Niobe050905-Siamese Cat.jpeg
Chat à la robe Colourpoint (Siamois).
Article principal :
Races et variétés :
Sous-articles associés :
  • Élevage félin
    • Articles détaillés sur l'élevage des chats
    • Articles détaillés sur la santé des chats
    • Articles détaillés sur les associations, etc.
  • Autres articles détaillés sur le chat domestique

Colourpoint, ou Colorpoint (aux États-Unis) est le nom donné dans les standards d'élevage félins à un type de coloration du pelage de certains chats aux extrémités plus foncées, comme le Chat siamois[1]. C'est une variante de l'albinisme qui n'affecte pas seulement les chats et qu'on rencontre chez d'autres animaux d'élevage comme les rongeurs ou le bétail.

Cette pigmentation est induite génétiquement par la série allélique C qui limite chez ce type de chat la coloration aux parties les plus froides du corps. Dans ce cas la couleur est restreinte aux extrémités, en anglais points, dans un corps clair[1].

Par extension, le «colourpoint» sert à désigner une race diversement homologuée selon les pays et appelée aussi quelquefois «Himalayen». Cette lignée colourpoint du chat Persan est issue du croisement entre un Siamois et un Persan noir[2].

Mode d'action au sein du groupe «C»

La coloration du pelage dépend de réactions chimiques et enzymatiques qui déterminent la fabrication des pigments mélaniques responsable de la coloration brune. La coloration «uni», «sépia», «colourpoint», «mink» ou «albinos» dépend de la série génétique "C", suivant les anomalies de fonctionnement d'un catalyseur : la tyrosinase[3].

Dans le cas du colourpoint, la présence de l'allèle "cs" : cs/cs, entraîne la fabrication par l'animal d'une tyrosinase incapable de fonctionner à température normale. Le petit naît tout blanc car il a été maintenu au chaud durant la gestation. Mais après l'apparition, ses extrémités connaissent une chute de température, déclenchant la synthèse de mélanine, et faisant apparaître une teinte plus foncée au bout de 2 à 3 jours sur ces parties du corps[4].

Ce phénomène est partiellement réversible : par exemple lors d'une forte fièvre on peut observer une décoloration des parties foncées. Il peut aussi y avoir une dépigmentation autour des yeux, dite «en lunettes»[3].

L'intensité de la teinte fluctue aussi. Elle peut foncer selon la lignée génétique, avec l'âge[5] ou selon les hormones. Une femelle aura par exemple les extrémités plus foncées quand elle a des petits[3].

Les chats colourpoint ont l'ensemble des yeux bleus.

Cette coloration nuancée du pelage n'affecte pas seulement les chats. D'autres animaux ont développé des variétés de coloration identiques, surtout chez les rongeurs d'élevage comme la gerbille[6] ou le lapin, entre autres la race de lapin himalayen qui a donné son nom aux États Unis à la race de chats du même nom.

Nuances envisageables

Chez les chats les extrémités peuvent avoir diverses nuances de couleurs, plus ou moins diluées, par exemple[7] :

Couleur d'extrémités de teintes denses :

Couleur d'extrémités de teintes diluées :

Chaque coloration peut avoir un motif tigré, on dit alors «tabby point», un motif écaille de tortue, on dit alors «tortie point», ou encore pour un motif tipped (poils clairs à l'extrémité foncée), on dit alors «Chinchilla point» (1/8 du poil est foncé) et «shaded point» (1/3 du poil est foncé), etc. On rencontre par conséquent par exemple des «Siamois bleu tortie silver shaded point»[8].

Exemples chez le chat

Red point

Chat siamois «red tabby point» (ou encore flame tabby point)  : extrémités orangées + rayures.

Par exemple le terme d'origine anglaise «red point» (littéralement «pointe rouge») est utilisé pour décrire une robe du chat aux extrémités tirant sur le roux.

Les chats red point, on dit aussi flame point, ont les yeux bleus (fréquemment particulièrement clairs, voir presque gris/transparents) et sont surtout blancs (ou ivoire) et ont les extrémités rousses/dorées : l'intégralité de la queue (fréquemment rayée de blanc), l'intégralité des oreilles, le museau et le masque (plus ou moins marqué), les pattes (au moins les extrémités).

Les races acceptant la couleur red point (à compléter et/ou vérifier)  :

Persan colourpoint, ou Himalayen

Article détaillé : Himalayen (chat) .
Un Persan colourpoint, dit aussi «Himalayen», cream point.

Le chat persan colourpoint, nommé aussi plus simplement «le colourpoint» au Royaume-Uni, ou «Himalayen» aux États Unis, est une race de chat issue du croisement entre un Siamois et un Persan noir[2], aux extrémités colourpoint bien marquées. Cette race est diversement reconnue par les fédérations félines.

Colorations proches

Chat atteint d'albinisme partiel.

Notes et références

  1. Classification des couleurs de robes de chats sur le site de l'AFAS
  2. Le Colourpoint
  3. Colourpoint, pourquoi une restriction de la couleur aux extrémités ?
  4. Apparition des couleurs chez le chaton Siamois
  5. Évolution du patron colourpoint avec l'âge chez le Siamois
  6. Les couleurs et marquages de la gerbille
  7. Chat Siamois : une belle garde robe
  8. Le chat Siamois ou Balinais shaded point

Voir aussi


Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Colourpoint.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 12/01/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu