Pixie-bob

Le Pixie-bob est une race de chat venant des États-Unis. Ce chat est caractérisé par sa ressemblance avec le Lynx roux.



Catégories :

Race de chat - Chat - Felis - Felinae - Félidé

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Le Bobcat est supposé être un des ancêtres du Pixie - Bob, selon la légende entourant la création de la race, race américaine reconnue depuis uniquement une... (source : pixie-bob)
  • Photos de la race Pixie - Bob au hasard parmi les photos de chats :... Les derniers messages du forum chien pour la race Pixie - Bob : - Pixie - Bob Infos... (source : vivelesfelins)
  • Pixie Bob : standard LOOF 2004 et liens vers standards TICA, CFA, WCF, FIFe, historique et photos. (source : afas-siamois)
Pixie-bob icône chat
Uptoyou duFarWestwithBePacific2.jpg
Deux Pixie-Bobs

Région d'origine
Région États-Unis États-Unis
Caractéristiques
Silhouette Médioligne semi-foreign
Poil Mi-long ou court
Robe Brown spotted tabby avec ticking
Tête En forme de grosse poire inversée
Yeux Triangle-rectangle, espacés
Oreilles Taille moyenne, larges à la base avec le bout arrondi. Inclinées un peu vers l'extérieur.
Queue Courte, jusqu'au jarret maximum
Standards

Le Pixie-bob est une race de chat venant des États-Unis. Ce chat est caractérisé par sa ressemblance avec le Lynx roux (ou Bobcat).


Origines

L'origine des Pixie-Bob n'est pas claire. La légende raconte que des mâles Bobcat saillissaient des chattes vivant dans les fermes isolées et qu'il en serait nés des chatons au physique du père mais avec le caractère du chat domestique.

Quoi qu'il en soit, en 1985, Carol Ann Brewer, déjà éleveuse, lança le programme d'élevage des Pixie-Bob. Elle acquit un chat appelé "Sacha" et supposé descendre du légendaire croisement (il était entre autres polydactyle) et le maria avec une femelle supposée descendre aussi de ces fameux croisements. Il naquit alors une femelle ressemblant au Bobcat et qui servit de base au travail des éleveurs. On l'appela Pixie et on garda son nom, associé à celui de ses supposés ancêtres sauvages pour nommer la race. Des tests sanguins ont été effectués pour savoir s'il y avait des traces d'hybridation, mais ils se sont tous avérés négatifs.

Il fallut attendre 1994 pour que la TICA reconnaisse la race comme "nouvelle race". Elle ne put concourir en championnat qu'à partir de 1998. En France, la race s'est vu consacrée par le LOOF depuis juin 2002.

Cette race qui compte plus de 2000 spécimens aux États-Unis commence à arriver en Europe, quoiqu'elle y reste rare. Elle a aussi été exportée au Canada et au Japon.

Standards

Queue courte d'une femelle Pixie-bob

Le Pixie-Bob est comparable à un Lynx : corps robuste et musclé, long et avec des épaules proéminentes. Quand il est en mouvement, sa démarche est la même que celle de ses ancêtres sauvages, chaloupée en quelque sorte. Un creux derrière les épaules marque la courbe du dos par conséquent l'arrière est un peu plus haut que l'avant. Il est aussi souhaitable qu'ils aient une poche ventrale. Les pattes sont longues, à l'ossature épaisse et bien musclées. Au bout, les pieds sont presque ronds, grands et larges. Certains sujets présentent de la polydactylie. Depuis 2002, cette caractéristique s'est vu consacrée par le LOOF en plus de la TICA. Ils ne doivent cependant pas avoir plus de sept doigts et ça ne doit en aucun cas causer une gêne chez l'animal. La queue est courte, d'une longueur minimum de 5 cm. et d'une longueur ne dépassant pas le jarret de l'animal.

La robe spotted tabby du Pixie-Bob

Sa tête est caractéristique aussi, elle est décrite comme ressemblant à une grosse poire inversée. De profil, le front est bombé avec un gros nez un peu busqué. Le museau est charnu, large et fort. C'est un point important de l'apparence du Pixie-Bob et une attention spécifique y est donnée en compétition. Les yeux ont une forme spécifique de triangle-rectangle adouci. Ils sont bien espacés l'un de l'autre et quelquefois alourdi par la paupière. Le maquillage entourant l'œil est composé par une ligne claire faisant tout le tour de l'œil et d'un trait noir aux coins, étirant légèrement le regard. Les couleurs autorisées vont du doré au noisette. Les oreilles sont de taille moyenne et un peu inclinées vers les côtés extérieurs de la tête. Des plumets sont souhaitables sur le bout arrondi des oreilles.

La fourrure peut être courte ou mi-longue. Dans le cas d'un poil court, il est doux et laineux avec un allongement de la longueur du poil sous le ventre. Les sujets à poils mi-longs, la longueur du poil ne doit pas dépasser les 5 cm. Dans les deux cas, on observe de grandes variations suivant les saisons. L'unique couleur autorisée est le brown spotted tabby avec un Robe important.

Génétique

Pixie bob polydactyle

En France, on ne peut pas croiser ensemble deux Pixie-Bob polydactyle pour éviter de propager le gène parmi la race. Un Pixie-Bob polydactyle ne peut par conséquent être accouplé qu'avec un Pixie-Bob non polydactyle.

Caractère

En dépit de son allure sauvage, il possèderait un caractère particulièrement équilibré. Un chien déguisé en chat, disent les Canadiens qui le connaissent bien. Il aimerait suivre son maître et s'accommoderait de la présence d'enfants. Ces traits de caractère restent cependant idéalement individuels et sont avant tout fonctions de l'histoire de chaque chat.

Notes et références

Voir aussi

Liens externes


Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Pixie-bob.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 12/01/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu