Siamois

Le Siamois est une race de chat venant de Thaïlande. Ce chat est caractérisé par son physique de type oriental et est l'une des premières races de chat orientaux identifiées.



Catégories :

Race de chat - Chat - Felis - Felinae - Félidé

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Chats - Race : Siamois : Standard officiel, description, aspect, histoire, caractéristiques et conseils. (source : eleveurs-online)
  • Fiche identité race de chat : Le Siamois (standard, aptitudes, conseils, histoire, défauts, ... ) (source : chatsderace)
  • Choisir un chat Siamois, Oriental, Balinais ou Mandarin ?... soit moins habituel et par conséquent plus cher qu'un chat de qualité " standard ", lui même plus cher que... (source : afas-siamois)
Siamois icône chat
Sealpoint Siamees.jpg
Un Siamois seal colourpoint.

Région d'origine
Région Flag of Thailand.svg Thaïlande
Caractéristiques
Silhouette Longiligne, svelte et musclé
Taille Taille moyenne à grande
Poids 2 à 6 kg
Poil Court et collé au corps
Robe Colourpoint, l'ensemble des couleurs acceptées
Tête Face dessine un triangle isocèle
Yeux Ovales, toujours bleus
Oreilles Grandes et positionnées bas
Queue Longue et fine
Standards

Le Siamois est une race de chat venant de Thaïlande. Ce chat est caractérisé par son physique de type oriental et est l'une des premières races de chat orientaux identifiées.


Origines

L'origine exacte de la race est inconnue, mais on pense qu'elle se trouve dans le Sud-Est de l'Asie : la race pourrait descendre des chats sacrés des temples de Siam (d'où leur nom). Ces chats étaient déjà représentés dans certains manuscrits retrouvés à Ayuthia (ancienne capitale du Siam) et datant de 1350. Un naturaliste allemand a aussi décrit des chats aux extrémités foncées dans le courant du XIXe siècle.

On dit que ce chat était sacré pour les rois du Siam et qu'ils étaient précieusement gardés au palais et réservés aux membres de la famille royale. D'autres légendes racontent au contraire qu'à l'arrivée des Anglais et des Français, le roi avait caché ses chats préférés, des Khao Manee, et donna des Siamois en cadeaux aux étrangers en les faisant passer pour sacrés et éviter ainsi d'être volé de ses véritables chats porte-bonheur.

La race a été observée pour la première fois hors de son berceau asiatique en 1884, quand le consul-général britannique à Bangkok, Edward Blencowe Gould, rapporta un couple de chats Siamois en Angleterre pour sa sœur, Mme Veley (qui sera plus tard la co-fondatrice du Club de chats Siamois en 1901). Les chats furent montrés au Crystal Palace en 1885 et , l'année suivante, un autre couple de chats fut rapporté par une certaine Mme Vyvyan et sa sœur. Un petit nombre de chats furent rapportés dans les années qui suivirent, et formèrent ainsi la base de la race entière en Grande-Bretagne.

Un Français appelé Auguste Pavie rapporta aussi des Siamois en 1885 ainsi qu'un certain M. Oustalet, professeur au Muséum d'Histoire Naturelle de Paris.

Le premier standard de la race est édité en 1892 par le GCCF. Deux ans plus tôt, le Siamois était exporté vers les États-Unis. La création de clubs de passionnés ne tarda pas à suivre en Angleterre dès 1901.

Dès les années 1950, le Siamois connaît une grande popularité et son physique change. Le corps et les pattes s'allongent et s'affinent, la queue aussi, les oreilles s'agrandissent. Dès les années 1980 le Siamois dit "traditionnel" est de moins en moins populaire et le standard s'adapte au nouveau physique du Siamois moderne. Cependant, quelques éleveurs militent pour la préservation du Siamois originel. À la fin des années 1980, la création de la race Thaï présente des Siamois de type respectant les traditions. Cependant, une polémique existe toujours à ce sujet. Pour certains, le Thaï n'est qu'une race artificielle, alors que pour d'autres, elle regroupe de véritables Siamois ancien type.

Standards

A l'origine le vrai chat siamois présente une tête ronde, son corps est robuste et sa musculature athlétique. Les pattes sont fines et avec des postérieures un peu plus hautes que les antérieures et des petits pieds ovales. La queue est assez longue et , en forme de fouet. L'extrémité est pointue.

Le Siamois a un port de tête élégant. Elle est de taille moyenne. La crâne et le front sont plats ou légèrement arrondis. Le nez peut être droit ou un peu convexe. Les yeux sont d'un bleu profond, en amandes et inclinés vers le nez. Les oreilles larges à la base sont positionnées bas sur les côtés du crâne. Les moustaches sont en partie orientées vers le bas.

La fourrure est courte, près du corps, lustrée. Au toucher, elle est fine et soyeuse. Son corps est de base blanche, seules ses extrémités (tête, pattes et queue) sont colorées (à l'exception des sujets particulièrement foncés qui peuvent avoir une coloration sur le dos, ce qu'on nomme une robe colourpoint).

Depuis les années 1960, certains éleveurs ont sensiblement fait évoluer la race, en la croisant avec des sujets orientaux. Ils ont ainsi allongé la tete, et affiné, quelquefois démesurèment, le corps.

Toutes les couleurs reconnues par le LOOF : les couleurs classiques (seal, chocolat, bleu, lilas), avec présence ou pas de marquage tabby. Le roux, le cannelle et l'écaille de tortue sont aussi acceptés.

Aux États-Unis par contre, uniquement quatre colorations sont autorisées : brun, bleu, chocolat, et lilas. La CFA fait une exception et les siamois d'autres couleurs sont nommés colorpoint shorthair.

Depuis peu, il existe des Siamois bicolores qu'on appelle seychellois ou siamois bicolore mais ils ne sont pas reconnus en France.

Tous les chatons siamois, quoiqu'totalement blancs ou crème à l'apparition, développent des colorations visibles dès les premiers mois sur les parties les moins chaudes du corps. À l'âge de quatre mois, les motifs sont suffisamment identifiables pour qu'il soit envisageable de déterminer de quelle couleur sera le chat.

Énormément de Siamois louchent pour compenser une connexion anormale du chiasme optique, résultant de l'allèle albinos, qui est aussi à l'origine de la coloration des parties les moins chaudes. Cependant, ce n'est pas automatique, les chats font le plus souvent cela lorsqu'il s jouent ou chassent une proie, ils font ainsi une «mise au point» sur la distance qui les sépare de leur «proie». Les efforts des éleveurs autour de ce problème fait qu'il tend à diminuer.

Des taches blanches sur les parties colorées du corps, un nez ou des coussinets dépigmentés sont éliminatoires en exposition. Des yeux ou une tête ronde, des pattes courtes, une ossature épaisse ou encore un corps massif sont quelques-uns des défauts pénalisant en championnat, ce qui est absurde si on considère que l'ancien type présente effectivement une tête ronde.

Caractère

Le caractère du siamois est décrit comme particulièrement proche de son propriétaire. Certaines personnes disent converser avec leur siamois, tellement ce dernier serait bavard et communicatif. On dit par conséquent qu'ils sont des "chats-chiens". Les siamois sont aussi connus pour leur miaulement fort. Ce serait aussi des chats particulièrement joueurs. ces traits de caractère restent cependant idéalement individuels et sont avant tout fonctions de l'histoire de chaque chat, quelle que soit sa race.

Le Siamois dans l'art

Notes et références

Annexes


Liens externes

Sources

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Siamois_(chat).
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 12/01/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu